Prostituées Domicile Perpignan

prostituées domicile perpignan «Prostitution à Perpignan», écrit par Carlos Domingo Coronado est un récit détaillé et authentique de la vie des prostituées de Perpignan, en Indonésie. Tout en travaillant comme “ prostituées ” dans les bordels locaux, des femmes de nationalités, de cultures et d’origines différentes tentent de gagner rapidement de l’argent en s’engageant dans des relations sexuelles avec des hommes pour de l’argent. Cet article couvre la vie d’une femme dont la vie a été bouleversée en raison de son implication dans le secteur de la prostitution.

Comme beaucoup d’autres “ nouveaux arrivants ” dans le commerce des bordels, Rose, une jeune fille de vingt-deux ans qui prétend être une “ fille de la rue ” formée, est devenue la proie du vice lorsqu’elle est tombée entre les mains d’un agent illégal et s’est difficulté. Après des mois d’emprisonnement et une tentative de se faire déclarer en faillite, Rose a finalement été sauvée d’une péniche surpeuplée où elle était forcée de commettre des actes sexuels en échange de nourriture et de boissons. Après cela, Rose a résolu de ne plus s’engager dans le commerce de la prostitution. Cependant, deux ans plus tard, elle a été soudainement visitée par deux hommes qui lui ont proposé de l’aider à trouver un meilleur emploi. Initialement méfiante à l’égard des hommes, Rose décida de les laisser rester un mois, puis de prendre une décision sur leur avenir.

Deux mois plus tard, Rose et les autres femmes qui travaillent dans le bordel se sont méfiées du fait que leurs nouveaux «employeurs» n’étaient pas vraiment responsables devant eux en tant que travailleurs mais en tant que «maîtres». Ils accusent les femmes de faire preuve de promiscuité puisqu’elles ne vivent plus qu’avec un seul homme, alors que les hommes ont plusieurs femmes et maîtresses. Après une discussion animée, Rose a réussi à se faire déclarer libre et exempte de toutes charges retenues contre elle. Elle est retournée au bordel où résidaient les autres prostituées pour savoir ce qui était arrivé au gérant et pour exiger que toutes les filles soient licenciées. Le patron avait cependant d’autres idées et menaçait les femmes de les tuer à moins qu’elles ne quittent le bordel.